Nature-Rando


 

Lamontzee : aux portes des grands plateaux hesbygnons

Voici une petite balade sans prétention aux confins du parc naturel de la Mehaigne et de la Burdinale, réalisable en toutes saisons … même en période de chasse.

Vous abandonnez votre véhicule au parking situé derrière l’église de Lamontzée, dans la rue Saint Pierre. Vous remontez la rue en laissant derrière vous le bâtiment religieux. Vous dépassez  une étable pour continuer tout droit sur la route qui pénètre sous la végétation. Quelquefois, le fermier barre la route d’un fil électrique pour canaliser son troupeau ; n’hésitez pas à franchir l’obstacle pour continuer votre progression.  Bien vite, vous arrivez à un croisement en « T » protégé par la chapelle St Pierre et une belle potale de pierre. Vous prenez à droite en suivant le balisage du GR.  Au carrefour en « X » suivant, vous continuez tout droit  en montant légèrement en direction d’un rang de peupliers (c’est une zone de quiétude cynégétique !). Vous laissez filer ensuite une route à gauche en direction d’une borne Fluxis  en persévérant toujours dans la même direction. Après un peu plus de 200m, à hauteur d’un poteau électrique plus imposant que les autres, vous empruntez, à droite, un chemin de terre bordé d’une ligne électrique. Lorsque la terre fait place au béton, vous rejoignez un croisement en « X ». Ici, vous maintenez le cap plein sud sur l’étroite route de béton qui bien vite devient un beau sentier herbeux qui descend vers la vallée. Une balise VTT précise la voie à suivre. Remarquez, sur votre gauche, les chalets du parc récréatif de l’Hirondelle.

Qui n’a pas joué, enfant, avec les fruits de cet arbre omniprésent dans les paysages de l’hémisphère nord ? Les akènes, ou plus précisément les samares, favorisent la dispersion des graines de l’érable. Que dire aussi de cette débauche de couleurs, lorsqu’en automne, sa ramure se pare de mille feux ?Arbre robuste par excellence, l’érable a de tout temps été exploité par l’homme:les lances romaines, les hélices d’avion, l’ébénisterie, la sculpture ne sont que quelques exemples de la richesse des débouchés de cet arbre remarquable. L'Iliade  nous apprend que même le cheval de Troie a été fabriqué dans son bois.

 

Vous rejoignez ainsi la route principale que vous suivez à droite en direction de la pêcherie du Bouniat. Prudence, la circulation sur cette chaussée est assez importante. Juste avant la plaque de limitation de vitesse à 70 km/h, vous empruntez la rue de  Wérihoux qui démarre, à gauche, en face du n° 75. Après avoir franchi le pont sur la Burdinale, la route s’élève vers un plateau agricole, en direction d’une maison aux soubassements bleu-ciel et d’une exploitation agricole. Au dessus de la ferme, vous ignorez la route en béton de droite pour préférer continuer sur le bel empierré qui maintient le cap sud-ouest. Vous vous élevez encore un peu puis la terre fait place au tarmac. Plus loins, repérez sur votre droite, quelques dizaines de mètres avant une route à gauche, un large chemin rectiligne herbeux qui file entre les champs en direction d’un bois de feuillus. Un poteau de bois muni d’une balise VTT confirme votre itinéraire. Vous rejoignez la bordure du bois que vous suivez ensuite en direction de l’église de Lamontzée. Le chemin commence à descendre et se transforme en bel empierré ombragé. Plus bas, vous rejoignez l’asphalte ainsi que l’entrée du magnifique château de Lamontzée. Vous ignorez la route venant de droite pour franchir la Burdinale, longer le vieux cimetière et atteindre la N652 que vous traversez pour rejoindre votre véhicule, en face, derrière l’église.

 

2012 Daniel Dubois <lesdubs62-cops@yahoo.fr>