Nature-Rando


 

Petite balade Ornitho sur les berges de la Meuse

Au rond point de Ben-Ahin, prendre la direction de Dinant. Il est possible de stationner son véhicule soit sur le terre-plein à hauteur du n°4 juste après la plaque d'agglomération soit plus loin dans le chemin agricole le long du mur du château.

Avec la plus grande prudence, vous remontez la chaussée de Dinant pour contourner le château de Ben-Ahin par la gauche. Lorsque la route s'incurve à gauche, un chemin agricole vous invite à quitter la furie automobile par la droite. Imperceptiblement, votre itinéraire s'élève et vous arrivez derrière le château. Vous continuez à monter entre un champ et un bois de feuillus par le chemin de gauche. Au bout de la ligne droite, vous laissez votre sentier continuer sur la gauche et pénétrez tout droit dans le sous-bois (à gauche du panneau excepté usage forestier) en évitant les deux chemins latéraux privés. (Voir aussi la balade de Beaufort) Le sentier raviné par les caprices du temps vous emmènera, non sans avoir négocié une petite montée en chicane, aux portes de la réserve naturelle de Lovegnée-Bosquet. Sur la gauche, vous redescendez vers la vallée de la Solière.

Passé une épingle à droite, n'hésitez pas à vous écarter légèrement sur la gauche pour bénéficier d'un magnifique panorama sur la vallée. Vous revenez sur le sentier et continuez à descendre dans un paysage étrange issu de l'exploitation de la pierre bleue. Le site vous invite au plus profond respect ; avec un peu de chance, vous pourrez observer ici bon nombre d'oiseaux que vous n'avez pas l'habitude de rencontrer. Jetez un œil sur la falaise de gauche. Vous continuez à descendre par le chemin principal qui décrit une large courbe sur la gauche pour rejoindre le gué. De l'autre côté du ruisseau, vous prenez la route goudronnée par la gauche. Quelques dizaines de mètres plus loin, vous dépassez l'entrée du château de Beaufort déjà décrit dans la balade précédente. Au croisement suivant, vous laissez filer le ruisseau de Solière vers la gauche pour prendre le petit sentier boueux qui longe la clôture qui encercle le château de beaufort. Vous ne suivez donc plus le chemin principal qui pénètre dans la vallée ni celui qui monte à l'assaut de la colline sur la gauche. Vous arrivez ainsi à la chaussée que vous traversez pour vous engager dans la rue en face qui rejoint les berges de la Meuse.

Vous allez maintenant marcher un très long moment le long du fleuve en direction de Huy (est) et ainsi profiter de l'exceptionnelle diversité naturelle qui compose le site.

Les rares îles de la Meuse qui ont été épargnées par la folie destructrice des pouvoirs publics chargés de l'aménagement des cours d'eau sont devenues de véritables sanctuaires pour les oiseaux. De nombreuses espèces y trouvent refuge. Outre les innombrables anatidés et autres venus passer l'hiver à l'abri (cormorans, colverts, fuligules, grèbes, etc.) on peut y apercevoir le phénix des rivières : le martin-pêcheur.

Ce superbe oiseau haut en couleurs se nourrit goulument de petits poissons qu'il attrape en plongeant brusquement de son perchoir de prédilection. Il niche au fond d'une galerie creusée à même la berge. Il est très sensible à la propreté de son habitat, c'est pourquoi il est souvent considéré comme un bon indice qualitatif d'un biotope.

Après le pont haubané, vous vous engagez sur le petit sentier qui longe le magasin Mativa (note de dernière minute: depuis qu'un complexe commercial a envahi le site, vous devez escalader un talus pour accéder au parking il n'y a plus vraiment de trace de la servitude!) et vous conduit au rond point. Vous traversez la chaussée et rejoignez votre point de départ situé en face de vous.

 

... Voir aussi une Variante

 

2006 Daniel Dubois <lesdubs62-cops@yahoo.fr>